Actualités & évènements
Actualités

Moteur ! Ça tourne ! Nos collaborateurs sous les projecteurs…

02 10 2017

Sopra Banking Software a lancé une campagne de marque employeur sur les réseaux sociaux : Twitter, Linkedin et Youtube.
Qui mieux que nos collaborateurs pour parler de nos métiers et de la richesse de nos parcours ?!

 
Vidéos ou articles, tous se sont prêtés au jeu. Venez découvrir en vidéo Lilia, Julien, Tarik, Philippe et Benjamin ainsi que des interviews de collaborateurs qui vous expliquent leur parcours !
 
Envie d’en apprendre plus sur l’activité de Sopra Banking Software ? Eric Bierry, Managing Director, était également de la partie et a pris beaucoup de plaisir à nous l’expliquer en vidéo ! 
 

Jean-Charles, 38 ans
Directeur des Business Units Compliance et Specialized Market Solutions – Annecy/Paris

« Un parcours à 360 ° »

Du stage à l’embauche – Originaire d’Annecy, je suis diplômé de l’IAE Savoie-Montblanc. Je suis rentré chez Sopra Banking Software par la voie classique du stage de fin d’études. Pendant 6 mois, j’ai fait du développement, ce qui m’a permis de confirmer mon intérêt pour l’informatique. En fin de stage, j’ai signé un CDI sur un poste d’ingénieur support. J’y suis resté 18 mois, puis je suis revenu au développement… Avant de prendre la responsabilité de l’équipe Support (5 personnes). Une expérience très formatrice sur le plan technique comme humain : relation clients par téléphone, management, reporting interne, gestion des alertes et des priorités…

15 ans d’expérience, plusieurs fonctions - En 2006, je suis passé chef de projet. Mais deux ans plus tard, passé le cap de la trentaine, j’ai eu envie de faire une pause. Avec l’accord de ma hiérarchie et des RH, j’ai pris 5 mois sabbatiques (congés accumulés et congés sans solde). Je suis parti voyager en Nouvelle-Zélande et me perfectionner en anglais. A mon retour, Sopra Banking Software m’a proposé un poste de consultant Professional Services et huit mois plus tard, la responsabilité de l’équipe (20 consultants). Un véritable centre de profit, j’ai appris à gérer les clients de A à Z : devis, propositions commerciales, négociation, rentabilité… Un beau challenge qui m’a amené à Paris 4 à 5 jours par semaine.

Belle trajectoire – En 2012, j’ai opté pour le commerce, un domaine dans lequel j’avais encore à apprendre. J’ai occupé la fonction d’account manager pendant deux ans. Ensuite, j’ai quitté l’entreprise pour prendre la responsabilité du développement commercial d’une SSII en Suisse… Un an plus tard, Sopra Banking Software recherchait le directeur adjoint de la Business Unit Compliance (200 personnes). Mon ancienne directrice m’a sollicité… Je suis revenu ! Quelques mois plus tard, j’ai pris la direction de cette BU et dans la foulée celle de la BU Specialized Market Solutions.

Mouvement – C’est le premier mot qui me vient à l’esprit pour caractériser Sopra Banking Software. Depuis 2-3 ans, nous avons changé de dimension suite à des opérations de croissance externe. Le second mot que j’associerais à l’entreprise c’est « ambition ». Celle-ci est clairement affichée : devenir le leader européen des progiciels bancaires, une référence mondiale. Pour un manager, c’est très motivant.

L’innovation, un booster quotidien – Le marché se transforme, nous innovons pour répondre aux nouvelles attentes de nos clients. Innover signifie aussi recruter de nouveaux talents. Notre projet d’entreprise est une chance pour un débutant comme pour un candidat expérimenté. Sopra Banking Software embarque ses salariés dans une belle aventure : la construction d’une marque forte sur son marché. Les opportunités de carrière sont nombreuses. Aujourd’hui, nous recherchons des ingénieurs en informatique mais aussi ingénieurs de la finance, capables de dialoguer avec des banquiers.

Entre Paris et Annecy – Depuis plusieurs années, je partage mon temps entre Paris et Annecy (350 salariés) où se trouve notre siège. Mes équipes sont sur les deux sites. Il y a chez Sopra Banking Software, c’est important de le signaler, de belles opportunités de carrière en province. 
 

Cédric, 30 ans
Responsable monétique - Tours

« Une entreprise qui sait repérer les talents »

Belles opportunités pour les juniors - Je suis diplômé de l’Ecole Nationale d’Ingénieurs du Val de Loire et titulaire d’un master Apply Consulting d’une université écossaise (2010). Après mon stage de fin d’études, j’ai été recruté dans une ESN en tant qu’analyste développeur, puis chef de projet. Au bout de trois ans, j’ai postulé dans une start-up. Malheureusement, l’expérience a tourné court. L’entreprise ayant mis la clé sous la porte quelques semaines plus tard. J’ai alors répondu à une annonce de Sopra Banking Software à Tours. J’ai passé les entretiens et j’ai été recruté comme chef de projet d’un gros projet de web services (20 000 jours homme), stratégique pour l’entreprise, avec beaucoup d’intervenants. En 2016, je suis passé responsable monétique pour la R&D Amplitude.
 
Gestion de projet et RH – Au sein de la R&D, je gère une équipe d’une quinzaine de personnes. Nous assurons la maintenance et l’évolution des applications monétiques de nos clients. Il y a beaucoup de tâches à planifier, les projets sont nombreux, certains peuvent durer plusieurs centaines de jours. C’est une fonction qui requiert de la rigueur et de l’organisation. Au quotidien, c’est de la planification, du reporting, de l’administratif, des réunions, des comptes rendus à rédiger… ainsi qu’un volet RH non négligeable. Chez Sopra Banking Software, les managers sont très impliqués dans la gestion de carrière des collaborateurs. A 30 ans, ce n’est pas toujours facile, mais j’apprends beaucoup !
 
Ma vision de Sopra Banking Software ? Une entreprise en mutation, qui évolue très vite sur le plan technologique, fonctionnel et organisationnel. Une entreprise humaine, à l’écoute de ses salariés. Le séminaire d’intégration « Esprit Groupe » porte parfaitement ces valeurs. Tout est fait pour que les salariés n’aient pas le sentiment d’être des « pions ». Deux fois par an, les managers participent à des Comités RH, le « futur » de chaque collaborateur est évoqué. Ce suivi RH permet de fidéliser les équipes.

Dimension internationale - J’ai aussi eu la possibilité d’aller en mission à l’étranger, notamment en Chine, c’est très formateur. Nous avons régulièrement des missions à l’international et la possibilité de rompre avec la routine.

Un cadre de travail au top ! J’ai fait mes études à Tours, je souhaitais rester dans la région. Le site de Tours est vraiment agréable, facile d’accès en voiture. Nous sommes environ 300 salariés, tout le monde se connait. Sur place nous disposons d’une salle de sport avec douches, d’un restaurant d’entreprise ; ce qui donne un cadre agréable.

Ambassadeur Ecole J’aime beaucoup les contacts avec les écoles et les futurs diplômés. En tant qu’ambassadeur du Groupe pour l’école d’ingénieurs Polytech’Tours, je coordonne les évènements liés à cette école : forums, conférences etc. J’organise des interventions Sopra Banking Software avec la CCI pour faire connaître nos métiers.


ALEXANDRE, 26 ans
Apprenti ingénieur informatique, monétique et sécurité

« Un contexte idéal pour devenir autonome »

Un premier contact déterminant – En 2014, après une licence en informatique à l’Université du Havre, j’ai intégré l’ENSICAEN, une école d’informatique orientée monétique et sécurité, qui proposait une formation d’ingénieur en apprentissage. L’école m’a orienté vers plusieurs entreprises susceptibles de recruter des apprentis, dont Sopra Banking Software. Je dois avouer que je n’en avais jamais entendu parler jusque-là… J’ai envoyé ma candidature et j’ai passé plusieurs entretiens, les premiers par téléphone, le dernier dans les locaux de la Défense en présence du directeur du site de Toulouse (50 collaborateurs). Le sérieux de la procédure de recrutement, la diversité des fonctions proposées et l’atmosphère très humaine des échanges m’ont séduit.
J’ai rejoint l’entité toulousaine mi 2014 pour participer à l’activité Recherche & Développement de l’offre monétique Sopra Banking Card. Le rythme ? 5 semaines à l’agence, 5 semaines sur les bancs de l’ENSICAEN.
 
Un maître d’apprentissage à l’écoute – C’est lui qui m’a accueilli le premier jour. Il est venu à ma rencontre sur le parking de l’agence et m’a présenté à l’équipe. C’est un peu mon guide… Depuis trois ans, il veille à ce que j’effectue bien toutes les « tâches » exigées chaque année par l’école pour une montée en compétence progressive. Régulièrement, nous faisons le point sur ce que j’ai appris, sur ce que je dois encore acquérir d’un point de vue technique, fonctionnel ou relationnel. Sopra Banking Software m’a aussi donné l’opportunité de suivre plusieurs formations complémentaires : monétique, progiciels internes, sécurité…
 
3 mois en Espagne – Mon cursus à l’ENSICAEN prévoyait 12 semaines d’apprentissage à l’étranger. J’ai été accueilli à Valence chez Sopra Banking Software Espagne. A Toulouse comme en Espagne, j’ai été séduit par l’atmosphère de travail, positive et dynamique. Avec toujours cette volonté d’être leader sur le marché, ce qui est très motivant pour un jeune diplômé.
 
L’innovation, notre quotidien – L’agence de Toulouse est orientée Recherche & Développement, nous travaillons sur des problématiques sécurité, monétique, distribution, clearing… Nos logiciels requièrent des évolutions et des mises à jour régulières. Je suis impliqué dans la rédaction des spécifications, le paramétrage, les tests, la qualification… J’ai découvert une entreprise très innovante en matière de services numériques, les produits Sopra Banking Platform et Sopra Banking Amplitude, par exemple, arrivent en tête du classement international Forrester Wave.
 
Les mots qui caractérisent l’entreprise -  Innovation, communication, esprit d’équipe
 
Le futur ? – En juin, je validerai mon diplôme d’ingénieur informatique. Je serai alors en mesure d’occuper un poste d’assistant chef de projet. Je vais rencontrer les RH pour faire le bilan de mon apprentissage. Il est encore un peu tôt pour envisager la suite, de mon côté j’étudierai les opportunités que le Groupe pourra me proposer, en France et à l’étranger.
 
Un mot aux futurs apprentis –Sopra Banking Software est une entreprise formatrice qui fait confiance aux jeunes et les amènent à donner le meilleur d’eux-mêmes. J’ai trouvé à Toulouse des conditions idéales pour apprendre ! 


JEAN-MICHEL, 46 ans
Directeur de projet

« Evoluer, c’est dans notre ADN…»

Des télécoms à l’univers bancaire ! - Lorsque je suis rentré chez Sopra Steria en 1997, j’avais une maîtrise d’informatique et deux ans d’expérience. C’était la grande époque des télécoms, les ingénieurs restaient rarement plus de deux ans dans la même entreprise. 20 ans plus tard, je suis toujours là ! Mon parcours au sein de la division Télécoms m’a amené sur différentes fonctions : ingénieur d’études, responsable qualité, formateur en pilotage de projet, chef de projet… En 2014, lorsque j’ai eu envie de changer, je me suis rapproché de Sopra Banking Software qui avait des projets ambitieux, notamment la construction d’une nouvelle Offre autour de Platform. Le monde bancaire était en mutation, il y avait des choses à inventer. C’était le moment de faire le grand saut !
 
Mon métier –  J’ai découvert l’univers bancaire via un premier projet de Core Banking Systems pour une grande banque française. Dans les télécoms je travaillais uniquement sur des projets d’intégration, j’ai découvert le volet édition de solutions avec Sopra Banking Software. Une double casquette vraiment intéressante ! Aujourd’hui, je gère le programme Matisse (55 000 jours-hommes) qui consiste à intégrer le SBPP (Sopra Banking Platform for Payments) chez le client. L’équipe compte 30 collaborateurs, qui travaillent en co-construction avec les équipes du client. Il y a une forte dimension relationnelle dans ma fonction, je veille à ce que les échanges soient fluides entre tous les métiers impliqués (intégration, édition, maîtrise d’ouvrage…).
 
Le directeur de projet a plusieurs casquettes : Il pilote, gère son projet et est le responsable de l’intégration des solutions progicielles. Il gère aussi un P&L avec des objectifs de rentabilité. Le Directeur de Projet possède aussi une forte dimension RH au sein de Sopra Banking et contribue régulièrement aux activités de recrutement et d’accompagnement des collaborateurs dans leur évolution (Fonction de Manager de proximité).
 
Mon regard sur l’entreprise – Deux mots me viennent à l’esprit : la transformation et l’innovation. Les attentes du monde bancaire changent, Sopra Banking Software évolue pour être à la pointe en matière d’offre, de process, de culture projet… C’est une période passionnante pour les collaborateurs. Les bonnes idées trouvent toujours un écho favorable ! L’innovation est un levier de compétitivité fondamental sur un marché de plus en plus concurrentiel. Elle fait partie de notre quotidien…
 
Evoluer, c’est dans notre ADN Nous disposons d’un formidable panel de formations pour nos collaborateurs sur des domaines aussi variés que le management, le comportemental, les techniques, les solutions etc. A cela il faut ajouter l’implication des managers de proximité... Tous les collaborateurs de mon équipe sont inscrits dans une dynamique de progression, je les suis chacun individuellement. L’épanouissement au travail est une ambition forte du Groupe, les RH sont à l’écoute de tous les parcours individuels.
 
Un mot aux jeunes diplômés ? Rejoignez-nous et construisez votre parcours ! Sopra Banking Software offre un large scope de métiers : ingénieur études et développement, architecte, chef de projet, expert produit, MOA etc.… Lorsque je rencontre un candidat en entretien, ce qui m’intéresse particulièrement c’est sa motivation et son envie d’apprendre !

 

ASTRID, 44 ans
Consultante MEA (Middle East Africa)

« Un métier méconnu, à la fois enrichissant et formateur »

Un grand groupe, des perspectives d’évolution –  Je suis passée par le groupe avant de rejoindre Sopra Banking Software. Mon parcours est révélateur des opportunités qui sont offertes à chaque salarié. En 2010, après une quinzaine d’années d’expérience dans les produits informatiques, j’ai intégré la division assurance de Sopra Steria Group en tant qu’ingénieur commercial. Pendant trois ans, j’ai fait du développement sur la zone de Tours. Et puis j’ai eu envie de revenir à un poste plus en lien avec ma formation – une maîtrise en informatique et réseaux – et mes précédentes expériences – analyste développeur, chef de projet, expert technique – au sein de SSII. C’est un collègue de l’agence de Tours, avec lequel j’avais fait mes études, qui m’a parlé de Sopra Banking Software et du métier de consultant MEA… J’ai pris rendez-vous avec ma hiérarchie et avec les RH en vue d’une mutation. Ma demande a été acceptée dans les 8 mois qui ont suivi : je suis consultante MEA au sein du département Professional Services depuis septembre 2013.

Consultant MEA, un métier sans routine – Nous sommes environ 200 consultants MEA, basés à Tours, Paris, Casablanca, Abidjan… Les consultants MEA dits « fonctionnels » accompagnent le déploiement et l’appropriation des logiciels développés par Sopra Banking Software. Ils se déplacent chez les clients pour la mise en place, les tests, les ajustements… Les consultants MEA dits « techniques » installent les plateformes et forment les équipes IT locales à l’exploitation des nouveaux outils. Pour ma part, je suis plutôt orientée technique mais mon expérience m’amène aussi sur des missions fonctionnelles. La fonction est passionnante, sans cesse renouvelée, très riche sur le plan humain du fait du contact direct avec les clients.

50 % du temps en déplacement à l’étranger, 50 % à Tours – Notre périmètre géographique est défini par les clients, pour la plupart des banques implantées en Afrique (Cameroun, Guinée, Sénégal, Burkina Faso…), au Vietnam, à l’île Maurice. Je suis en déplacement la moitié de l’année, les missions sur sites durent 2 à 3 semaines. Personnellement, j’adore voyager, rencontrer de nouveaux interlocuteurs… Je m’épanouis beaucoup plus que dans un poste sédentaire. Le fait d’être basée à Tours le reste du temps est un « plus », nous bénéficions du confort de la province avec un accès direct à l’aéroport Roissy CDG en TGV.

Un réseau solidaire -   Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le consultant MEA ne travaille pas seul. Il fait partie d’un réseau dans lequel il y a des débutants, des professionnels confirmés, des expertises diversifiées… Une deuxième famille dans laquelle la solidarité est une valeur incontournable ! Les juniors ne sont pas lâchés dans la nature sans filet, ils sont formés et accompagnés par les séniors. Sur certains projets (montée de version, migration de données, nouveau module…), une équipe de plusieurs consultants est constituée. Ce partage de connaissances permet à chacun de progresser et de donner le meilleur de soi-même pour apporter les meilleures réponses aux clients. Les projets – c’est à mes yeux un autre atout – s’inscrivent dans la durée (1 à 12 mois), ce qui permet de développer des liens privilégiés avec les établissements bancaires et de mieux cerner les attentes de chaque pays.

Un conseil à ceux qui seraient tentés par l’aventure ? Postulez, vous ne le regretterez pas ! J’incite tout particulièrement les jeunes diplômés à s’intéresser à cette fonction extraordinairement formatrice et enrichissante. Pour faire ce métier, il faut savoir s’adapter à tous types d’interlocuteurs, du directeur de banque à l’opérateur de saisie, avoir envie d’apprendre, faire preuve d’une bonne capacité d’écoute, aimer voyager, détester la routine… Malheureusement ce métier est encore trop masculin. J’encourage les femmes à tenter l’aventure, notamment en début de carrière !

 

Benjamin, 24 ans
Ingénieur études et développement – Cellule Innovation

« L’esprit start-up dans un grand groupe »

Du stage de fin d’études au CDI – Lors de mes études d’ingénieur à l’Ecole Supérieure de Chimie, Physique, Electronique (CPE Lyon), j’ai fait plusieurs stages dans des secteurs d’activités très différents : les télécommunications, l’aéronautique, une start-up spécialisée dans les imprimantes 3D à Londres… Lorsqu’est arrivée l’échéance du stage de fin d’études (6 mois), j’ai eu envie d’aller vers l’univers bancaire et dans un grand groupe pour apprendre les processus d’industrialisation d’un grand projet. J’ai passé trois entretiens chez Sopra Banking Software, un avec les RH, puis les deux suivants avec des managers. On m’a proposé de rejoindre la Cellule Innovation pour travailler sur les projets d’avant-vente, notamment la technologie blockchain. Une très belle opportunité qui a débouché mi 2016 sur une proposition de CDI toujours au sein de la Cellule Innovation et avec la même hiérarchie. J’ai accepté !

Une organisation agile dans laquelle les juniors ont leur place – En quelques mois, la Cellule Innovation est passée de 3 à 15 collaborateurs. Notre équipe est très jeune, nous avons pour la plupart entre 1 et 3 ans d’expérience … J’ai tout de suite adhéré à la dynamique de l’entreprise : des beaux projets, un management très direct, une organisation agile qui embarque les juniors. Depuis mon arrivée, j’ai la chance de participer à l’émergence d’une technologie – la blockchain – à fort potentiel et à la réflexion sur les produits de demain. Un premier poste idéal pour apprendre et progresser.

La Sopra Steria Academy, un outil de formation séduisant – Une des meilleures preuves que je puisse donner de la confiance accordée par Sopra Banking Software aux juniors, c’est l’opportunité qui m’a été donnée de monter deux journées de formation blockchain. Quand je suis arrivé, le sujet était nouveau, il n’y avait pas de formation en interne. Je participais le soir à des workshops de life coding pour être plus à l’aise… Lorsque j’ai proposé à ma hiérarchie de construire une formation, j’ai eu carte blanche… Pour ma génération, attachée à l’autonomie et à la créativité, c’est vraiment motivant. J’ai fait ma première session de formation en mai 2017, une très belle expérience !

Les valeurs – Je retiendrais l’innovation, la formation continue des collaborateurs, l’écoute. Sopra Banking Software favorise l’éclosion des idées et des projets, qu’ils soient individuels ou collectifs. Il y a, ici, une vraie culture entrepreneuriale qui simplifie les relations entre les collaborateurs, l’entreprise est réactive et agile. Je n’ai jamais eu l’impression d’être bridé par les process, les autorisations…

Ma motivation ? – Un parcours qui garantit une montée en compétences, la possibilité d’expérimenter… et puis un jour d’aller vers une autre fonction au sein de l’entreprise. Et au quotidien, une ambiance très agréable. Pas de cloisonnement, un management positif !

Un mot aux futurs candidats - J’insisterai sur trois points clés : la culture entreprenariale du groupe, son ouverture aux propositions des collaborateurs, l’incitation à la proactivité. Chez Sopra Banking Software, j’ai le sentiment d’avoir trouvé le compromis entre l’efficacité de la start-up et les avantages d’un grand groupe.  

Partagez sur

Découvrez aussi

Customer engagement

Renforcer le lien avec le client

Menu Recherche Contact

Merci de retourner votre appareil